Painting a car always brings a lot of enjoyment, especially when it’s a friend’s car. Usually, I choose the subject, and if all goes well, it’s a highly satisfying experience. Of course, as the hours go by, the satisfaction curve jumps up and down, depending on the variable success of the adventure. Recently, Peter Clerc of the Cheaters Car Club (Geneva, Switzerland) asked me if I would paint his 1932 Ford roadster. I known Peter for a long time, and of course, his roadster is a very inspiring car for me. Moreover, Peter being a specialist of the Ford “flathead” v8, we agreed on an exchange of skills, putting aside the question of financial exchange between friends. So I’ll spend some time in my easel while he’s working on the preparation of the flathead V8 for my 1929 Ford roadster project. Basically, it’s a fairly obvious exchange, and strongly focused on this mythical engine, which also powers Peter’s roadster. Still very enthusiastic about his experience at the Normandy Beach Race last September, Peter submitted me a series of reference photos taken during the event. I selected the one I thought was the most interesting, captured by Thibault Le Mer. Once the photograph approval was obtained, I started this exciting painting process. Here is the canvas at the end of the process, still on the easel. I always let “rest” a painting that I judge finished, a few days, sometimes even a few weeks, before deciding to do some touch-ups, or to stop. This time allows me to have more perspective on this long term work (I talk about it here : http://etiennebutterlin.com/signature/).

To learn more about the Normandy Beach Race, some of my pictures here : http://etiennebutterlin.com/normandie-beach-race/
And the facebook page of the event : www.facebook.com/normandybeachrace/
Thibault Le Mer’s facebook page : www.facebook.com/thibault.lemer.photography/

Peindre une voiture apporte toujours sa dose de plaisir, à fortiori quand c’est celle d’un copain. Habituellement, c’est moi qui choisi le sujet, et si tout se passe bien, c’est une expérience hautement satisfaisante. Évidement, au fil des heures passées devant le chevalet, la courbe de cette satisfaction est en dents de scie, au gré de l’inégale réussite de cette aventure. Récemment, Peter Clerc, du Cheaters Car Club (Geneve, Suisse) m’a demandé si je voulais bien peindre son roadster Ford 1932. Je connais Peter de longue date, et bien sur, son roadster est pour moi une voiture des plus inspirantes. De plus, Peter étant un spécialiste du v8 Ford “flathead”, nous avons convenu d’une échange de savoir faire, éloignant ainsi la question de l’échange financier entre amis. Je passerai donc du temps devant mon chevalet, pendant que lui se pencherait sur la préparation du V8 flathead du projet de roadster Ford 1929 en cours de réalisation dans mon garage. En somme, un échange assez logique, et fortement centré sur ce mythique moteur, qui équipe aussi le roadster de Peter. Encore très enthousiasmé par son expérience à la Normandy Beach Race en septembre dernier, Peter m’a soumis une série de photos de référence, prises lors de l’événement. J’ai donc sélectionné celle qui me semblait la plus intéressante, prise par Thibault Le Mer. Une fois l’accord de ce dernier obtenu, je me suis lancé dans cette passionnante mise en peinture. Voici la toile en fin de réalisation, encore sur le chevalet. Je laisse toujours “reposer” une peinture que je juge terminée, quelques jours, voir quelques semaines, avant de décider d’y faire des retouches, ou de m’arrêter. Ce temps permet d’avoir plus de recul sur ce travail de longue haleine (j’en parle ici : http://etiennebutterlin.com/signature/).

Pour en savoir plus sur la Normandy Beach Race, quelques une de mes photos ici : http://etiennebutterlin.com/normandie-beach-race/
Et la page facebook de l’événement :
www.facebook.com/normandybeachrace/
La page facebook de Thibault Le Mer :
www.facebook.com/thibault.lemer.photography/

Peter's blown flathead roadster